Go to Top
Revolution Slider Plugin has been detected! Please deactivate this Plugin to prevent themecrashes and failures!

Covid-19 et la formation pratique (Communication 3)

le 31 mars 2020 – Compte tenu des avis de la santé publique en cours concernant la Covid-19 et du contexte extraordinaire dans lequel se trouvent les écoles de travail social au Canada, le conseil d’administration fournit d’autres recommandations pour guider les écoles de travail social et la formation pratique qui y est offerte.

Le conseil d’administration a précédemment approuvé les recommandations visant à ce que tous les stages de la formation pratique soient suspendus et/ou déplacés vers des plans d’apprentissage à distance (PAD) à compter du 20 mars 2020, jusqu’à nouvel ordre. Suite à ces recommandations, le conseil d’administration a recommandé que :

  1. Les étudiants(es) qui ont effectué 75 % des heures de stage requises à un niveau satisfaisant soient évalués comme ayant satisfait aux exigences de la formation pratique;
  2. Pour les étudiants(es) qui ont effectué entre 60 % et 74 % des heures de stage requises à un niveau satisfaisant : un plan d’apprentissage à distance (PAD) devra être élaboré, mis en œuvre et soumis pour révision et approbation par leur Coordonnateur(trice), Directeur(trice), Responsable ou toute autre personne déterminée par le programme, afin d’être évalué comme satisfaisant aux exigences de la formation pratique;
  3. Les étudiants(es) qui ont effectué moins de 60 % des heures de stage requises seront évalués comme n’ayant pas rempli les exigences de la formation pratique. Leurs heures de stage seront reconnues et seront avancées lors d’un futur stage, une fois que la suspension est levée.

Dans ce contexte en évolution rapide, le Conseil comprend que les écoles de travail social de CASWE-ACFTS reflètent des programmes avec des caractères uniques et ayant de multiples approches en matière d’enseignement du travail social, avec une gamme de ressources disponibles. Par conséquent, le Conseil d’administration reconnaît que les programmes de travail social ont un pouvoir discrétionnaire dans la mise en œuvre des plans d’apprentissage à distance en fonction des capacités des écoles. Les stages à distance peuvent inclure des activités d’apprentissage telles que : des applications pratique de la justice sociale, de l’équité, du développement des connaissances relationnelles, reliées à l’environnement, aux questions de réparation et de réconciliation; l’analyse organisationnelle; l’intervention, études de cas, simulations, évaluation, affectations, formation, présentations, travail de groupe, supervision, autoréflexion, apprentissage en ligne à l’aide de médias numériques et élaboration de politiques (en plus d’autres qui ne figurent pas dans la liste). La discrétion peut également être appliquée à l’option de restructuration des heures de stage par rapport au programme de travail social, par exemple en diminuant les heures de stage requises au cours d’une année du programme et en les augmentant au cours de la deuxième année. Les écoles doivent veiller à ce qu’une supervision adéquate et appropriée soit mise en place pour toutes les activités d’apprentissage et les écoles doivent s’assurer que leurs programmes garantissent que les élèves atteignent les objectifs d’apprentissage des normes de CASWE-ACFTS. Si les plans d’apprentissage à distance ne sont pas réalistes pour certains programmes, le Conseil avise de suspendre les stages jusqu’à ce que les conditions nécessaires pour la formation pratique soient atteintes.

Le Conseil a approuvé que ces recommandations/directives inclussent celles qui ont été diffusées le 18 et 19 mars et qu’elles soient en vigueur pour la prochaine année c’est-à-dire jusqu’en avril 2021. À ce moment-là, le Conseil examinera ces lignes directrices et fera d’autres recommandations. Dans le cadre du processus d’agrément, les Commissaires d’agrément traiteront la mise en œuvre de ces recommandations avec souplesse.

Ces directives font suite à la pandémie de la Covid-19 et tiennent compte des décisions des agences de santé publique et des politiques et protocoles des universités. Les recommandations sont basées sur les décisions d’un groupe de travail composé de représentants(es) des Doyens(nes) et Directeurs(trices) (Judy MacDonald, Daniel Côté et Jackie Sieppert), de la Commission d’agrément (Louise Carignan et Patricia MacKenzie), du Conseil d’administration (Vina Sandher, Patricia MacKenzie et Stéphane Grenier), du Comité des stages (Vina Sandher, Holly Bradley et Cyndi Hall) et du personnel (Alexandra Wright et Marie-Christine Bois).

Le Conseil d’administration est reconnaissant des relations à long terme que les écoles de travail social de CASWE-ACFTS ont développées avec les organismes gouvernementaux et communautaires à travers le Canada et dans le monde. Ces partenariats reflètent l’engagement des Doyens(nes) et des Directeurs(trices), des Professeurs(es) et des membres des équipes de formation pratique envers le développement et le maintien d’une formation en travail social de qualité. Le Conseil d’administration apprécie cet engagement et est reconnaissant des efforts déployés par les écoles pour gérer une situation extrêmement difficile.

Si vous avez des questions relatives à ce qui précède, veuillez envoyer un courriel à Stéphane Grenier, stephane.grenier@uqat.ca, président de CASWE-ACFTS ou à la directrice générale, Alexandra Wright, à awright@caswe-acfts.ca.

Accessibilité