Go to Top
Revolution Slider Plugin has been detected! Please deactivate this Plugin to prevent themecrashes and failures!

Déclaration commune sur le rôle essentiel de la formation pratique dans la formation en travail social

le 25 juin 2020 : Dans le contexte de l’incertitude financière et de l’instabilité des établissements d’enseignement postsecondaire et des écoles de travail social au Canada, en raison de la pandémie mondiale de la COVID-19, le conseil d’administration (CA) de la CASWE-ACFTS émet la présente déclaration :

Le conseil d’administration de la CASWE-ACFTS reconnait l’impact important de la COVID-19 sur la formation pratique et affirme le rôle critique, particulièrement en ce moment, joué par le personnel responsable de la formation pratique pour maintenir l’intégrité, la rigueur et le succès de la formation en travail social au Canada, à être des praticien(ne)s du travail social compétent(e)s.

Les établissements d’enseignement postsecondaire et les écoles de travail social au Canada sont confrontés à un stress financier sans précédent en raison de la pandémie de la COVID-19 et font face à de possibles coupures budgétaires. La perte de revenus liée à cette pandémie peut avoir des conséquences multiples: précarité socioéconomique, vulnérabilités en matière de santé biopsychosociale et en matière d’accès aux soins de santé et des services sociaux, etc. Ces problématiques ne sont/ne seront pas sans influencer le nombre d’inscriptions/admissions (à venir) d’étudiant.e.s au sein des universités canadiennes, et donc, les modes de gestion (humaine, matérielle et financière) des budgets des universités. Dans pareil contexte administratif et financier où il est aisé d’envisager des réductions des budgets des universités, des inquiétudes concernant la sécurité du personnel responsable de la formation pratique se posent.

La formation pratique s’est transformée en réponse à la COVID-19: les étudiant(e)s étant temporairement engagés dans un nombre d’heures de stage réduit et dans des plans d’apprentissage à distance/alternatifs, selon les directives émises par le groupe de travail de la CASWE-ACFTS, en mars 2020. De plus, le personnel responsable de formation pratique doit, par différents moyens, soutenir les partenaires communautaires qui n’ont pas toujours la certitude de pouvoir soutenir un.e étudiant.e en travail social. Ces changements signifient que le personnel responsable de la formation pratique doit faire face à une charge de travail accrue pour élaborer des plans d’apprentissage à distance/alternatifs, ainsi que des politiques et des lignes directrices connexes, et pour établir et maintenir des relations de soutien avec les partenaires communautaires afin d’améliorer leur capacité de supervision.

Depuis le mois de mars, nous en sommes venus à comprendre que les changements qui ont été mis en place pourraient signifier un changement d’une plus longue durée dans la formation pratique et nous soulignons donc, par la présente, l’importance cruciale de normes d’agrément qui servent à encourager la présence essentielle et renouvelée du personnel responsable de la formation pratique, en particulier pendant des périodes de crise comme celle-ci.

Le conseil d’administration de la CASWE-ACFTS réaffirme que la formation pratique est un élément central de la formation en travail social et que la qualité globale du programme dépend fondamentalement de la qualité du corps professoral et du personnel professionnel:  Ils doivent être pleinement qualifiés pour assumer leurs fonctions; ils doivent être représentatifs d’expériences et de points de vue divers et ont une compétence ou une expertise reconnue dans leurs domaines respectifs (2.3). En outre, les Normes d’agrément disent que  « L’unité de formation compte un nombre suffisant de professeurs sur la voie de la permanence ou l’ayant obtenue, de personnel professionnel et de superviseurs qui ont les qualifications pour planifier, offrir et administrer ses programmes » (SB/M 2.3.1) Par ailleurs

La formation pratique représente une composante essentielle de la formation en travail social parce qu’elle englobe les connaissances, les valeurs et, les habiletés considérées comme des aspects essentiels et distinctifs de la formation en travail social. La formation pratique a pour but de créer un lien entre les contributions théoriques et conceptuelles du milieu universitaire et l’environnement de pratique, permettant à l’étudiant d’acquérir des habiletés de pratique en lien aux objectifs d’apprentissage fondamentaux énumérés plus haut. La réalisation de la formation pratique peut varier en fonction de la nature et des objectifs du programme, ainsi que des caractéristiques des contextes universitaires et communautaires dans lesquels elle est offerte. (SB/M 3.2)

Dans le cadre de cet engagement, le CA de la CASWE-ACFTS prendra un rôle de premier plan dans la coordination et participation à un groupe de travail ad hoc composé de représentant.e.s du Comité des stages, de la Commission d’agrément (CA), du Comité des politiques pédagogiques (CPP), Thunderbird Circle – Réseau des formateurs(trices) autochtone en travail social (TC-RFATS) et de l’Association canadienne des doyens(nes) et directeurs(trices) de travail social (ACDDETS) afin d’explorer le besoin de normes d’agrément provisoires pour la formation pratique et identifier les prochaines étapes.

Par la déclaration, la coordination et la participation à un groupe de travail, le conseil d’administration de la CASWE-ACFTS offre aux écoles de travail social le soutien nécessaire pour défendre leurs intérêts pour maintenir ou atteindre l’effectif nécessaire en matière de personnel responsable de la formation pratique, voire, dans l’établissement de critères permettant de mettre en place des stages de haute qualité dans le contexte de la COVID-19.

Stéphane Grenier, PhD
Président de CASWE-ACFTS

Accessibilité