Go to Top
Revolution Slider Plugin has been detected! Please deactivate this Plugin to prevent themecrashes and failures!

Des associations d’enseignement dans les domaines des soins de santé et des services sociaux collaborent afin d’aborder la crise des opioïdes

L’Association canadienne des écoles en sciences infirmières (ACESI), en collaboration avec l’Association des facultés de pharmacie du Canada (AFPC) et la Canadian Association for Social Work Education -Association canadienne pour la formation en travail social (CASWE-ACFTS) sont heureuses d’annoncer l’obtention de financement pour un projet de formation interprofessionnelle de trois ans dans le cadre du Programme sur l’usage et les dépendances aux substances de Santé Canada.

Ce projet, intitulé Habiliter la prochaine génération de professionnels de la santé et des services sociaux au moyen de connaissances, de compétences, d’outils et de soutien pour lutter contre les problèmes d’usage de substances au Canada, contribuera à préparer les futurs infirmières, pharmaciens et travailleurs sociaux à entrer sur le marché du travail avec les ressources et outils nécessaires pour  aborder les problèmes liés à la toxicomanie à l’aide des meilleures pratiques en promotion de la santé, en prévention, en réduction des méfaits et en traitement.

« Ce projet contribuera à répondre à la crise actuelle des opioïdes au Canada, a déclaré la Dre Cynthia Baker, directrice générale de l’ACESI. Nous espérons que cette initiative, de concert avec les efforts de nombreux autres organismes et individus, apportera un vrai changement. »

Janet Cooper, directrice générale de l’AFPC, a commenté le caractère unique du partenariat soutenant ce projet : « Une personne qui consomme des opioïdes ou qui souffre de dépendance est susceptible de rencontrer un, plusieurs ou tous les professionnels participant à notre projet; il est logique que nous arrêtions de travailler en silos, particulièrement en ce qui a trait à la crise des opioïdes. »

Le projet impliquera un grand nombre d’intervenants divers dans la pratique des trois disciplines, œuvrant notamment dans les domaines de la réduction des méfaits, du traitement et de la recherche. Ceci favorisera l’identification des meilleures pratiques actuelles qui devraient être incluses dans le programme d’études des futurs professionnels de la santé et des services sociaux. « Les toxicomanes sont stigmatisés dans l’ensemble du système de soins de santé et de services sociaux, ce qui crée des obstacles au traitement, a expliqué Alexandra Wright, directrice générale de la CASWE-ACFTS. La nouvelle génération de professionnels devra apprendre comment améliorer les services conçus pour les personnes aux prises avec des troubles liés à l’utilisation de substances. »

Les sites Web des trois partenaires offriront sous peu davantage de détails au sujet de ce projet et des ressources qui seront développées.

À propos de l’Association canadienne des écoles de sciences infirmières (ACESI) : L’ACESI est un organisme bilingue à but non lucratif représentant des écoles de sciences infirmières de partout au pays qui offrent une formation en sciences infirmières de premier cycle et de cycles supérieurs. La mission de l’ACESI est d’orienter la formation infirmière dans l’intérêt d’une meilleure santé des Canadiennes et des Canadiens. Pour plus d’informations, consulter le www.casn.ca/fr/.

À propos de L’Association des facultés de pharmacie du Canada (AFPC) : L’AFPC est porte-parole de la pharmacie universitaire au Canada, offrant du leadership, de l’expertise, la défense des intérêts et des partenariats efficaces. L’AFPC vise à façonner l’avenir de la pharmacie afin d’optimiser la santé grâce à l’excellence en matière d’éducation et de bourses d’études. Pour plus d’informations, consulter le www.afpc.info.

Partager/Share
error
Accessibilité