Go to Top
Revolution Slider Plugin has been detected! Please deactivate this Plugin to prevent themecrashes and failures!

Programmes de travail social d’établissements non membres d’Universités Canada

Août 2019. Le conseil d’administration souhaite informer les membres d’une décision qui a été prise à sa réunion du juin concernant l’autorisation de demander l’agrément auprès de CASWE‑ACFTS de programmes d’établissements non membres d’Universités Canada. À l’heure actuelle, deux collèges offrent un programme menant au diplôme de baccalauréat en travail social qui n’est pas agréé (le Douglas College en Colombie‑Britannique et le Booth College au Manitoba). Pour le moment, les diplômés de ces deux programmes peuvent s’inscrire auprès des organismes de réglementation provinciaux et, compte tenu des accords de mobilité, déménager et travailler dans d’autres provinces. Les gouvernements provinciaux font pression sur les organismes de réglementation pour que ces programmes soient acceptés en tant qu’équivalents des programmes agréés par CASWE‑ACFTS. En outre, certains employeurs ne veulent pas embaucher des diplômés d’un programme non agréé. Cette situation peut créer des difficultés aux organismes de réglementation qui se retrouvent avec des travailleurs sociaux autorisés, diplômés de programmes non agréés. Il importe également que le grand public ne fasse pas la distinction entre les programmes agréés et non agréés. En se fondant en partie sur les recommandations d’un groupe de travail composé de formateurs en travail social et de membres d’organismes de réglementation, le conseil a adopté une motion autorisant les établissements qui ne sont pas membres d’Universités Canada et qui offrent un programme de travail social à demander l’agrément à CASWE‑ACFTS. En prenant cette décision, le conseil d’administration reconnaît l’engagement de CASWE‑ACFTS à s’assurer que la formation offerte est d’une qualité supérieure compatible avec le niveau universitaire. Les membres du conseil reconnaissent les profondes préoccupations concernant l’engagement des établissements non membres d’Universités Canada à créer un milieu universitaire : les questions liées à la gouvernance, les qualifications du corps professoral, les bourses d’études, la recherche, l’autonomie des unités, les qualifications des chargés de cours, la taille des classes, l’orientation de l’établissement et la nécessité de s’assurer que la matière théorique est conforme au niveau universitaire. Toutefois, le conseil d’administration redoute profondément que l’existence d’un groupe de programmes distincts non agréés puisse mettre en cause la nécessité de la Commission d’agrément et de l’Association. Si les administrateurs et les étudiants constatent que l’agrément est inutile ou qu’il est peu avantageux, il est probable qu’ils fassent pression pour ne pas avoir à demander l’agrément. Les membres du conseil ont également fait observer que les gouvernements provinciaux peuvent autoriser d’autres établissements à décerner des diplômes de baccalauréat en travail social et utiliser les collèges pour offrir un programme de baccalauréat en travail social moins coûteux au détriment des programmes universitaires. Le conseil d’administration insiste sur le fait qu’une recommandation consistant à admettre un processus d’agrément des programmes d’établissements non membres d’Universités Canada ne conduit pas nécessairement à l’agrément de ces programmes. Les programmes devraient faire l’objet d’une évaluation rigoureuse par la Commission d’agrément, qui peut se solder par un agrément ou un refus d’agrément. Si, à la fin du processus, le programme ne respecte pas les normes, il sera plus difficile pour les gouvernements d’accepter des programmes non agréés, et l’inscription sera probablement plus ardue. De cette décision découle, entre autres, la nécessité d’établir des critères pour déterminer l’admissibilité à la demande d’agrément dans des circonstances exceptionnelles. Le conseil reconnaît que les questions telles que les besoins en ressources, les coûts, les charges de travail et le processus doivent être étudiés et abordés avec attention. Il mettra donc sur pied un groupe de travail qui définira les critères pour déterminer l’admissibilité à la demande d’agrément. Le recrutement des membres de ce groupe de travail commencera cette automne. Si vous désirez participer à ce groupe de travail veuillez communiquer directement avec moi (Stephane.Grenier@uqat.ca) ou avec la Directrice Générale, Alexandra Wright (awright@caswe-acfts.ca). La décision n’était pas facile à prendre. Cependant, les Administrateurs.trices croient qu’il est important assurer la qualité de la formation en travail social en même temps que d’assurer les intérêts de l’Association à plus long terme. N’hésitez pas à me contacter si vous désirez de plus ample renseignements.

Stéphane Grenier, Président CASWE-ACFTS
Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue

Partager/Share
error
Accessibilité