Déclaration sur le rôle essentiel de la formation pratique dans la formation en travail social- Mise à jour

le 27 janvier 2021 –Le contexte d’incertitude pour les Écoles de travail social au Canada se poursuivant en raison de la pandémie mondiale de la COVID-19, le conseil d’administration de la CASWE-ACFTS émet la déclaration suivante :

Le CA de la CASWE-ACFTS reconnaît les impacts importants et continus de la COVID-19 sur la formation pratique et affirme à nouveau le rôle essentiel du personnel responsable de la formation pratique dans le maintien de l’intégrité, de la rigueur et de la réussite en matière de formation en travail social au Canada, en formant des travailleuses sociales et des travailleurs sociaux compétents. Au début de la pandémie en mars 2020, nul ne se serait douté que cette « crise » impliquerait un travail intense de longue durée pour les coordonnateurs(rices) de stage au Canada. Nous reconnaissons l’impact que cette situation a sur les équipes responsables de la formation pratique à travers le pays, alors qu’elles font preuve de créativité pour assurer des stages de qualité dans un tel contexte. Ces demandes extraordinaires nécessitent le soutien financier et structurel pour maintenir ce travail à long terme. Nous encourageons les Écoles de travail social au Canada à envisager d’offrir un soutien tangible aux équipes responsables de la formation pratique. Par exemple, les coordonnateurs(rices) de stage qui ont une charge d’enseignement peuvent avoir besoin d’un dégrèvement. Pour certains, l’embauche de personnel supplémentaire pour aider à identifier, recruter et approuver les nouveaux lieux de stage potentiels serait bienvenu durant la crise actuelle. Ces mesures seraient temporaires et permettraient de répondre à une situation extraordinaire, unique et changeante.

Nous reconnaissons que les universités font présentement face à des défis économiques, mais encourageons chaque École à se demander comment elle peut soutenir son personnel responsable de la formation pratique. De plus, puisque plusieurs Écoles en sont présentement à planifier les stages pour l’automne 2021/2022, le conseil d’administration affirme à nouveau que les Écoles, à leur discrétion, peuvent utiliser une réduction des heures de stage et ce jusqu’en avril 2022. Toutefois, lorsque possible, le conseil d’administration encourage à ce que le nombre d’heures habituel soit maintenu. Cette discrétion offerte aux Écoles permet de reconnaître les impacts intersectionnels de la COVID-19 sur les différentes communautés à travers le Canada.

Nous remercions les membres du groupe de travail sur la formation pratique dans le contexte de la COVID-19 : Suzanne Lacelle et Janice Chaplin (représentantes du CA); Grant Charles et Ginette Berteau (représentants de la COA); Sarah Todd (Doyens(nes) et Directeurs(rices)); Natalie Clark (Thunderbird Circle -RFATS); Holly Bradley (représentante du comité des stages). Finalement, nous tenons à remercier Sharon Steinhauer et Janette Villeneuve de NIAB pour leur participation au comité.

Approuvé par le Conseil d’administration le 26 janvier 2021

Retour haut de page