Go to Top
Revolution Slider Plugin has been detected! Please deactivate this Plugin to prevent themecrashes and failures!

Conférence

Inscrivez-vous à la conférence aujourd’hui … mais renouvelez votre adhésion pour obtenir les meilleurs prix!

Pour bénéficier d’un tarif réduit à la Conférence annuelle de CASWE-ACFTS, devenez membre de CASWE-ACFTS ou renouvelez votre adhésion avant de vous inscrire au Congrès des Sciences Humaines. L’adhésion à l’Association s’étend du 1er avril au 31 mars de chaque année et vous offre de nombreux avantages, dont un taux réduit pour participer à notre conférence lors du Congrès des Sciences Humaines!

Devenez membre

Pour vous inscrire à la Conférence annuelle de CASWE-ACFTS, vous devez d’abord vous inscrire en tant que participant.e au Congrès des sciences humaines. Tous les participants.es à la conférence, y compris les présentateurs.trices, les panélistes et ceux et celles qui souhaitent assister aux sessions, doivent payer les frais de congrès et les frais de conférence de CASWE-ACFTS. Inscrivez-vous avant le 31 mars pour le tarif préférentiel du Congrès!

Inscrivez-vous au Congrès et à la Conférence

La conférence 2018 de CASWE-ACFTS  aura lieu à l’Université de Régina, en Saskatchewan, du 28 au 31 mai 2018. Le thème choisi pour notre conférence annuelle de CASWE-ACFTS est: « Hommage à la réconciliation et  respect de nos différences ». En savoir plus.

Aperçu de la conférence

Horaire des présentations simultanées

Sous-thèmes

  1. Réconciliation dans la théorie, la formation, la recherche et la pratique du travail social
  2. Resituation du travail social
  3. Revitalisation des efforts pour une justice économique, sociale et environnementale
  4. Rassemblement des diversités : Rapprocher les communautés et soutenir les partenariats
  5. Réflexion critique sur les réalités francophones canadiennes

 

Œuvre d’art de Kathie Bird 

 EXIGENCES CONCERNANT LES CONFÉRENCIERS

  • Les personnes qui soumettent une proposition acceptent de se conformer aux lignes directrices et aux décisions du Comité de planification de la conférence 2018 et des évaluateurs.trices des propositions.
  • Les présentateurs.trices retenus.ues doivent être des membres en règle de l’ACFTS-CASWE ou sont un « ami » de l’Association (veuillez contacter Houssein Charmarkeh à charmarkeh@caswe-acfts.ca).
  • Les conférenciers.ères retenus doivent s’inscrire et assister à la conférence et doivent être prêts à faire leur exposé en tout temps durant la conférence. Nous regrettons de ne pouvoir aménager l’horaire en fonction de demandes particulières.
  • L’omission de respecter les exigences en tant que membre ou en ce qui concerne l’inscription avant le 30 avril 2018 entraînera le retrait du programme de la conférence.
  • Veuillez noter que les présentateurs.trices principaux.ales ne peuvent présenter qu’une seule proposition pour cet appel. Aucun présentateur.trice ne pourra prendre part à plus de deux présentations (une principale et une non-principale). Il ne sera pas permis d’ajouter un présentateur.trice après la présentation d’une proposition.
  • Nous encourageons conférenciers.ères d’avoir leurs présentations disponibles en français et anglais et de soumettre leur titre et leur proposition dans les deux langues officielles.

Équipement audio/visuel

  • Un projecteur d’image-écran, un écran de projection, un accès Internet et un système de son sont fournis pour chaque atelier. Chaque salle est équipée d’un ordinateur, mais vous pouvez apporter votre propre matériel et câbles qui pourront être branchés au podium. Si vous souhaitez louer de l’équipement supplémentaire, veuillez communiquer avec le bureau de CASWE-ACFTS pour prendre les dispositions nécessaires. Le cas échéant, les participants doivent assumer les frais de location.

Publication des résumés

  • Tous les résumés acceptés de même que les renseignements sur les conférenciers.ères/auteurs.es seront publiés dans le programme de la conférence.

Accusé de réception des propositions

  • Une fois que votre proposition a été soumise, vous recevrez un accusé de réception automatisé confirmant que les documents ont été reçus.

Examen des propositions

  • Les propositions sont évaluées par deux évaluateurs.trices en fonction des critères suivants :
    • Pertinence du sujet relié aux thèmes de la conférence
    • Clarté du texte
    • Clarté des méthodes de recherche et/ou de l’approche conceptuelle
    • Élaboration claire du cadre théorique
    • Pertinence de la pratique critique du travail social, à l’enseignement, à la recherche, aux politiques et à la théorie

Avis concernant les propositions

  • Un courriel précisant l’état de l’évaluation sera envoyé à tous les conférenciers.ères principaux au plus tard le 15 février 2018. Advenant que la proposition soit acceptée, aucun changement ne pourra être apporté par la suite.

 

OPTIONS DE PRÉSENTATION

Œuvres artistiques

  • La proposition doit être détaillée et inclure l’orientation conceptuelle et sa relation avec les thèmes de la conférence.
  • L’art visuel devrait inclure avec la soumission une pièce jointe en format .jpeg. La vidéo et la performance artistiques ne devraient pas dépasser 20 minutes (y compris les temps de discussion et l’installation). Le lien de la vidéo devrait être inséré dans la proposition. Les propositions doivent inclure des informations sur les besoins concernant l’espace.
  • Le comité de planification de la conférence de 2018 examinera les soumissions d’œuvres d’art pour répondre aux besoins des présentateurs; cependant, l’acceptation des propositions d’œuvres d’art dépend du temps, de l’espace et de la disponibilité des ressources. La performance artistique peut être montrée ou jouée lors d’une soirée spéciale.
  • Les artistes sont responsables de l’envoi et du traitement de leurs œuvres d’art à la conférence et d’obtenir une confirmation s’ils le souhaitent.

Panel

  • Discussion formelle de 90 minutes entre quatre spécialistes ou plus afin d’examiner les enjeux et les nouvelles idées auxquels fait face la profession.
  • Le conférencier.ère principal.e du groupe a la responsabilité d’organiser et de coordonner la présentation des exposés, de soumettre la proposition, et de présenter le sujet et les membres du groupe. La discussion doit se dérouler de manière interactive, dans le cadre d’une période de questions et réponses, notamment, ou de tout autre moyen.

Exposés

  • Les exposés sont regroupés par thème. Chaque conférencier.ère dispose de 20 minutes, tout en prévoyant une période de discussion. Dans le cas où il y a plusieurs conférenciers.ères pour un seul exposé, il incombe au conférencier.ère principal.e de coordonner la présentation, y compris tenir compte du temps alloué à chacun.

Pecha Kucha

  • La présentation Pecha Kucha consiste de 20 diapositives présentées en tranche de 20 secondes chacune.
  • La présentation ne devrait pas dépasser six minutes et quarante secondes.
  • Le but d’une présentation en format Pecha Kucha est d’être concis sur le domaine présenté.
  • Les diapositives devraient être chronométrées pour respecter la durée de 20 secondes.
  • Des propositions multiples sur un thème similaire peuvent être acceptées dans un format Pecha Kucha.

Affiches

  • Les affiches sont conçues pour mettre l’accent sur les expériences pratiques, les théories ou les rapports de recherche.
  • Les affiches peuvent être consultées en tout temps durant la conférence, et les créateurs d’affiches seront présents durant des périodes de 30 minutes déterminées au préalable pour échanger avec les participants intéressés. S’il y a suffisamment de propositions d’affiches acceptées, nous les diviserons en deux groupes distincts durant la conférence.
  • Les dimensions des affiches : 8’ largeur x 4’ hauteur.

Tables rondes

  • Les tables rondes durent 90 minutes. De brefs exposés oraux sont suivis d’une discussion de groupe autour d’une table.
  • En règle générale, chaque exposé ne dépasse pas 10 minutes et est suivi d’une période de discussion et de rétroaction. Chaque conférencier est responsable de sa table ronde et, en général, il y a suffisamment de temps pour discuter et poser des questions. La proposition doit faire état du contenu de la table ronde et de la façon dont elle contribue à l’ensemble des connaissances relatives au travail social.
  • Les conférenciers.ères doivent préparer des questions ciblées afin de tirer profit du savoir des autres et de partager les connaissances.
  • Les tables rondes sont un moyen idéal de faire du réseautage et d’approfondir un sujet ou une question.

Groupes de réflexion

  • Atelier de 90 minutes axé sur un seul enjeu ou sujet. Le responsable du groupe doit organiser l’atelier en présentant la question/enjeu dans son contexte approprié.
  • De petits groupes se regroupent pour faire le point sur les éléments qui ont été identifiés et/ou convenir des prochaines étapes en vue d’un processus axé sur l’action. La proposition doit donc présenter brièvement l’enjeu ou la question, le contexte et le rôle de chaque petit groupe individuel (p. ex., examineront-ils l’ensemble de la question/enjeu ou un volet spécifique? Examineront-ils la question/enjeu d’un point de vue en particulier ? S’il s’agit d’un petit groupe de réflexion, il n’est pas nécessaire de le subdiviser en plus petits groupes.

Ateliers

  • Les ateliers sont des séances interactives visant à illustrer un ensemble de techniques ou à présenter un sujet directement relié à la pratique. Précisez le nombre de participants de l’atelier, le format et la méthodologie (par exemple, apprentissage interactif, développement des habiletés). Les ateliers sont d’une durée de 90 minutes.

 

APPELS DE PROPOSITIONS SPÉCIAUX

Ces appels spéciaux sont co-organisés par un Comité ou un Caucus:

 

PROPOSITIONS EXCEPTIONNELLES DE LA PART DES ÉTUDIANTS (Fermé)

L’Association canadienne pour la formation en travail social – The Canadian Association for Social Work Education (CASWE-ACFTS) offre du soutien financier aux étudiants.es en travail social dont les propositions sont les plus intéressantes et qui ont déjà manifesté leur intention de participer à la Conférence annuelle de CASWE-ACFTS. En savoir plus.

 

FRAIS DE LA CONFÉRENCE

Tous les participants à la conférence, y compris les présentateurs, les panélistes et ceux ou celles qui participent à toutes les sessions, doivent payer les frais du Congrès et les frais de conférence de CASWE-ACFTS. CASWE-ACFTS utilise les fonds recueillis pour couvrir les coûts de la planification et de la tenue de la conférence. Les frais de la conférence pour les membres de CASWE-ACFTS sont:

  • Professeurs.es (actuels.es ou retraités.es): 180,00$
  • Superviseurs.res de stages, coordonnateurs.trices de stages et les directeurs.trices de stages : 165,00$
  • Étudiants.es membres (actuel.es ou anciens.es):75,00$
  • Honoraire: 0$

Pour les non-membres de CASWE-ACFTS:

  • Non-membres (incluant étudiants.es): 270,00$
  • Amis.es de l’Association: 190,00$

FRAIS DU CONGRÈS

Veuillez visiter le site web de la Fédération des sciences humaines Congrès pour les détail concernant les frais du Congrès. Inscrivez-vous avant le 31 mars pour profiter de leur tarif préférentiel!

 

HÔTEL

Veuillez noter que des chambres ont été réservées pour les membres du conseil d’administration, les Commissionnaires et les membres du comité de rédaction de la Revue canadienne de service social.  Des chambres ont été également réservées pour les Doyens.nes et Directeurs.trices. Si vous faites partie de ces groupes et avez besoin de renseignements additionnels, veuillez contacter Lise Larocque (bluewillowcommunications@gmail.com).

Un bloc de chambres a été réservé à l’hôtel DoubleTree by Hilton Regina pour les conférenciers.ères de CASWE-ACFTS.  Veuillez réserver votre chambre le plus tôt possible car ils sont sur la base du premier arrivé, premier servi et selon la disponibilité. Si l’hôtel DoubleTree by Hilton Regina est complet ou si vous souhaitez séjourner ailleurs, le site web du Congrès fournit des informations supplémentaires sur l’hébergement.


LES BOURSES DE VOYAGE POUR ÉTUDIANTS DU CONGRÈS 2018

L’Université de Regina a le plaisir d’offrir les Bourses pour les étudiants.es diplômés.es dans le cadre du Congrès 2018. Dans le souci de permettre à ses étudiants.es des cycles supérieurs et jeunes diplômés.es de participer au Congrès, l’Université de Regina accorde cette aide dans le but de compenser les coûts associés au déplacement. Les étudiants.es diplômés.es et les diplômés.es récents d’un doctorat qui satisfont aux critères d’admissibilité pourront recevoir une subvention qui couvrira les frais de logement, de nourriture et de librarire afin d’assister au Congrès 2018 et y présenter des communications, des affiches ou d’autres travaux de création associés à leur recherche. Pour en savoir plus, cliquez ici.

 

CONCOURS ÉTUDIANT DE RÉCITS OU DE TÉMOIGNAGES NUMÉRIQUES: date d’échéance prolongée au 31 mars 2018

Le récit numérique est un moyen simple, mais percutant, de faire connaître votre histoire et de la partager avec les autres. C’est amusant, et de surcroît, cela pourrait vous donner l’occasion de remporter jusqu’à 300 $, et l’adhésion pendant un an à CASWE-ACFTS ! Toutes les propositions seront examinées par un comité de juges. Le projet gagnant sera diffusé lors de la séance d’ouverture de la conférence, et le prix sera remis au même moment. Tous les projets soumis seront présentés tout au long de la séance d’ouverture de la conférence. En savoir plus.


Conférencière d’honneur: Raven Sinclair

Raven Sinclair est une Nehiyaw-Crie de la Première nation George Gordon, en Saskatchewan. Elle est professeure agrégée de travail social et chercheure au campus de Saskatoon de l’Université de Regina. Raven est une survivante de la rafle des années 1960 et du système de services sociaux pour les enfants autochtones. Elle s’intéresse notamment à la santé mentale et au rétablissement après un traumatisme pour les Autochtones, à l’aide sociale à l’enfance pour les Autochtones, à l’adoption interraciale et à l’identité culturelle, à la communication interpersonnelle et non violente, ainsi qu’aux processus de groupe et à la facilitation. Raven œuvre à titre d’experte-conseil auprès de la Sixties Scoop Healing Foundation et est membre du conseil consultatif du Waakebiness-Bryce Institute of Indigenous Health Research et du Collège des évaluateurs de l’IRSC. Raven adore les échecs et est mère d’une fille de 13 ans, Mercedes, qui lui offre une source d’inspiration et d’espoir pour l’avenir.

 

Conférencière d’honneur: Renée Brassard

Renée Brassard est professeure titulaire à l’École de service social à l’Université Laval depuis 2005. Elle est chercheure régulière au Centre de recherche interuniversitaire sur la violence faite aux femmes (CRI-VIFF) et au Centre international de criminologie comparée de l’Université de Montréal (CICC). Dr. Brassard est spécialisée dans le champ de la justice pénale et des Autochtones au Québec, plus spécifiquement, sur les trajectoires carcérales des hommes autochtones au Québec et les programmes de spiritualité autochtone au sein des pénitenciers québécois. Entre 2010-2014, elle a codirigé une étude d’envergure sur la violence conjugale envers les femmes autochtones au Québec. Elle dirige actuellement une étude sur l’expérience de violence conjugale des hommes autochtones au Québec et une étude sur le profil sociojudiciaire des Inuits du Nunavik et des Cris de la Baie James. ​

 

Conférencière d’honneur: Pamela Pezoa

Au cours des trois dernières décennies, la vie personnelle et la vie professionnelle de Pamela Pezoa ont été étroitement liées au mouvement des droits de la personne et au combat pour l’autodétermination de l’un des plus grands peuples autochtones au Chili : les Mapuche. En tant qu’étudiante leader, Pamela Pezoa s’est activement opposée à la dictature militaire de Pinochet (1973 à 1990) et a été prisonnière politique dans la prison Coronel (à Concepción, au Chili). Son conjoint, Hector Llaitul, a été porte-parole de l’Arauco Malleco Coordinating Committee (CAM en espagnol), une organisation mapuche qui réclame la rétrocession des terres traditionnelles mapuches. Au cours des 20 dernières années, Hector Llaitul a passé de longues périodes emprisonné par le gouvernement chilien pour des activités qui, selon CAM, font partie de la résistance aux vagues de répression qui ont frappé les peuples autochtones établis dans le sud du Chili. Pamela Pezoa continue son travail de militantisme pour contester la persécution politique et la revictimisation des collectivités mapuches. Au cours de sa carrière dans le domaine du travail social, Pamela Pezoa a travaillé pour le Programme spécial pour les peuples autochtones et pour le Programme de réparation et de soins complets dans les domaines de la santé et des droits de la personne (PRAIS) dans la région d’Araucaria, dans la province d’Arauco (2002 à 2015). En tant qu’animatrice pour ces programmes, elle a apporté d’importantes contributions à la participation des citoyens en santé et a réalisé de nombreuses enquêtes concernant des violations des droits de la personne qui ont eu lieu pendant la dictature militaire. En ce moment, Pamela Pezoa est une travailleuse sociale aux Services de santé de Concepción à l’hôpital de traumatologie, où elle est chargée d’assurer la qualité de la vie au travail.

 

 


Conférences antérieures      

Programme de la conférence 2017
Programme de la Conférence 2016
Programme de la Conférence 2015
Programme de la Conférence 2014
Programme de la Conférence 2013
Programme de la Conférence 2012

Accessibilité